Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Abdel Moustapha

Découvrez l'inforamtion cachée, le fruit d'une longue investigation. Abdel Moustatpha vous livre sans tabou ce que les médias traditionnels vous cachent

Altercation entre Abass KABOUA et Fulbert ATTISSO au Congrès de l’ADDI : Un incident de trop qui pose les derniers clous sur le cercueil de l’union de l’opposition.

Publié le 4 Avril 2014 par @Abdel-L'investigateur in Politique

Altercation entre Abass KABOUA et Fulbert ATTISSO au Congrès de l’ADDI :  Un incident de trop qui pose les derniers clous sur le cercueil de l’union de l’opposition.

Dans les pays africain qui aspirent à la démocratie, la méthode utilisée par les oppositions pour venir à bout des systèmes en place dans les situations où le mode de scrutin est à un seul tour était la candidature unique de l’opposition qui est le résultat d’une union de ces oppositions.

Mais au Togo où l’opposition lutte depuis près de 25 ans sans pouvoir terrasser le pouvoir en place parce que minée par des querelles internes, la guerre de leadership et l’égoïsme, ce souhait des militants et sympathisants s’amenuise chaque jour que Dieu fait et l’altercation entre Abass KABOUA et Fulbert ATTISSO vient encore plomber les efforts de cette l’union.

Le Congrès de l’Alliance des Démocrates pour un Développement Intégral (ADDI) tenu samedi dernier au temple Christ Rédempteur de Lomé a connu la présence de plusieurs leaders de l’opposition togolaise au devant desquels on peut citer le Président de l’ANC, Jean-Pierre FABRE, le Président du CAR Me DODJI Apévon, et les autres responsables du Collectif Sauvons le Togo (CST) et de la Coalition Arc-en-Ciel.

On notait également la présence très remarquée de Fulbert ATTISSO, le Président de « l’Appel des Patriotes ».

Pour le commun des togolais, ce tableau que nous venons de présenter était suffisant pour que ceux qui rêvent de l’union de l’opposition commencent par saliver à grosses goutte comme pour dire, l’espoir est permis.

Malheureusement, derrière ce cliché qui n’est que la partie émergée de l’iceberg, les dissensions et les incompréhensions qui ne sont rien d’autres que les domaines dans lesquels l’opposition togolaise excelle le mieux ont fait surface.

En effet, Abbas KABOUA, qu’on ne présente plus aux togolais compte tenu du fait qu’il est à la tête d’un parti politique le Mouvement des Républicains Centriste (MRC) membre du Collectif Sauvons le Togo et vu qu’il a été incarcéré dans l’affaire des incendies des marchés de Kara et de Lomé avant d’être relâché, et Fulbert ATTISSO un autre politicien se présentant comme journaliste-écrivain président de « l’Appel des Patriotes », un mouvement qui dit se battre pour amener l’opposition à une union afin de désigner un candidat unique pour offrir les chances d’alternance politique à notre pays, ont offert un spectacle désolant et déshonorant à la face des togolais ce samedi au cours du congrès de l’ADDI.

Que s’est-il passé exactement ?

Fulbert ATTISSO qui visiblement cherchait à rencontrer Abass KABOUA au sujet d’une des déclarations dans lesquelles ce dernier insinuait que le Président de l’Appel des Patriotes aurait reçu une somme d’argent estimée à 22 millions pour mener les activités de son mouvement ne pouvait pas rater l’occasion que lui offrait le congrès de l’ADDI pour en « découdre » avec le Premier responsable du MRC.

Monsieur Abass KABOUA connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche n’a pas nié les propos à lui attribués mais est allé loin en rappelant à son vis-à-vis qu’il se présente partout comme étant journaliste et qu’en vendant un journal, le bénéfice que Fulbert peut en tirer ne peut aucunement lui permettre de mener cette entreprise qui selon le Président du MRC nécessite des dépenses faramineuses. Ce qui n’a pas été du gout de l’ancien président du Mouvement Citoyen pour l’Alternance (MCA) qui à son tour a accusé Kaboua Abass d’être un « faux opposant » et qu’il détiendrait des informations compromettantes sur celui qui se fait passer aujourd’hui comme le plus radical des opposants au régime en place originaire du Nord du pays. Ces déclarations ont suffit pour envenimer l’atmosphère déjà électrique entre les deux hommes. L’intervention des autres leaders de l’opposition pour calmer les ardeurs des deux pugilistes a permis à la tension de baisser d’un cran mais les velléités se sont poursuivies dans le meeting hebdomadaire du CST où Abass Kaboua a exhumé cet incident pourtant considéré comme clos.

Aujourd’hui, même si l’incident ne concerne que le président du MRC et le Président de l’Appel des Patriotes, il risque d’étendre ses tentacules au CST dans son ensemble si on sait très bien que le Collectif Sauvons le Togo brille par son absence aux différentes rencontres initiés par l’appel des patriotes dans la perspectives de l’Union de l’Opposition avec à la clé la candidature unique. Ce qui peut actuellement donner du grain à moudre au CST et le réconforter dans sa position, c’est la déclaration de Fulbert Attisso selon laquelle « le CST n’est pas indispensable pour l’union de l’opposition ».

Le cas les plus récents des invectives entre les partis de l’opposition remontent aux élections législatives de juillet 2013 où des partis d’opposition se sont jetés des peaux de bananes. Hier encore, c’est le Président de OBUTS et son parti membre fondateur du CST qui étaient sérieusement laminés par leurs amis de lutte, ce qui a occasionné le départ d’OBUTS de ce regroupement. Aujourd’hui, c’est le fossé qui vient d’être creusé entre « l’Appel des Patriotes » et le Collectif Sauvons le Togo après cet incident de samedi dernier.

A la lumière de ce qui précède, et si des efforts de cohésion ne son pas entamés, ce dernier incident grave sera les derniers clous sur le cercueil de l’union de l’opposition dont la messe de requiem risque d’être dite avant la présidentielle de 2015

Eveil de la Nation

Commenter cet article

giovanni 05/04/2014 00:43

cet abass kaboua je ne sais vraiment pas ce qu il est et lui aui a longtemps travaillé avec Eyadema a été incapable de reprocher des choses a ce dernier et que veut il now.juste il veut que les togolais le reconnaisse aussi mais juste un truc qu il doit savoir il ne fait qu amuser la galerie a chaque meeting en exploitant l ignorance et l ovscurantisme du peuple.togolais reveillez vous et faites des jugements critiques sur vos leader car ils s enrichissent sur vos dos