Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Abdel Moustapha

Découvrez l'inforamtion cachée, le fruit d'une longue investigation. Abdel Moustatpha vous livre sans tabou ce que les médias traditionnels vous cachent

Maintenant qu’ils ont la besace pleine, ils peuvent aller danser pour se faire applaudir par le peuple. Quelle moquerie !

Publié le 2 Avril 2014 par @Abdel-L'investigateur in Politique

Les guignols dansent après avoir empoché des millions sur le dos des militants

Les guignols dansent après avoir empoché des millions sur le dos des militants

Après les mallettes de billets, la danse KAMOU. 

Voilà des guignols qui illustrent très bien tout le mal qu’on a toujours pensé d’eux. Ici, c’est sur le terrain de Totsi le samedi dernier. Devant un regroupement de citoyens togolais abandonnés à leur propre sort, Abass Kaboua et Codjo Délava font une très belle démonstration d'une danse du terroir kabyè.

Mais ce que tout le monde ignore, c’est le motif de cette danse.

Si Abass danse pour exprimer la joie qui l’anime après avoir extorqué des millions aux codétenus de Kpatcha Gnassingbé avec la complicité de Zeus Ajavon et de Olivier Amah, Codjo Délava, lui, fait cette démonstration en se rappelant du sac de billets de banque que son mentor leur a ramené après sa rencontre avec Faure Gnassingbé.

Pendant ce temps, les naïfs sont en train de les admirer en les applaudissant sans comprendre grand-chose à leur enthousiasme. C’est ainsi que nos chers opposants instrumentalisent nos frères et sœurs.

Remontons simplement au début des marches de protestation lancées par Jean-Pierre Fabre à l’endroit de ses militants pour revendiquer sa prétendue victoire de 2010.

A quel point ont-ils été abusés, nos frères et sœurs, depuis que Fabre les a mis dans la rue, pour aboutir à quel résultat ?

Combien n’ont-ils pas été à être jetés dans la rue pour revendiquer la réhabilitation des députés ANC révoqués de l’Assemblée nationale et de combien de militants Jean-Pierre Fabre et son club d’amis se sont-ils rappelés lorsque la bagatelle de cinq cents millions de francs leur a été versée en guise de dédommagement ? Comme si cela ne suffisait pas, ils ont trouvé mieux de monter les enchères pour embarquer de plus bel les naïves populations du Togo dans une nouvelle aventure qui se soldera certainement elle aussi par le décaissement des mallettes de billets de banque.

Mais là, la mayonnaise semble ne pas prendre. D’où le déploiement de nouveaux procédés avec l’entrée en scène de nouveaux amuseurs de galerie.

Après avoir vendu très moins cher notre longue lutte commune à Faure Gnassingbé pour lui permettre de sceller son règne à vie sur le Togo, voilà ce que les traîtres de la République reviennent nous servir pour mieux nous divertir et nous permettre d’oublier nos soucis quotidiens.

C’est tout simplement dégueulasse que ceux qu’on croyait porteurs d’espoir acceptent de tourner le bouton de la déception jusqu’à l’extrême en faisant royalement fi des souffrances que leurs actes peuvent attirer sur le peuple.

Maintenant qu’ils ont la besace pleine, ils peuvent aller danser pour se faire applaudir par le peuple. Quelle moquerie !

Drôles de guignols, vous croyez bien instrumentaliser le peuple pour assouvir votre cupidité mais rassurez-vous : vous n’échapperez pas à la malédiction du ciel et de Dieu le Tout-Puissant.

Commenter cet article

SEMONG 02/04/2014 23:38

Des gueulards