Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Abdel Moustapha

Découvrez l'inforamtion cachée, le fruit d'une longue investigation. Abdel Moustatpha vous livre sans tabou ce que les médias traditionnels vous cachent

Opposition togolaise, presqu'une poule déplumée

Publié le 12 Mai 2014 par @Abdel-L'investigateur in Politique

Opposition togolaise, presqu'une poule déplumée

D’échec en échec l’opposition togolaise a perdu toute ses plumes et ressemble aujourd’hui à une poule déplumée larguée dans un champ vague du pôle Nord.


1992 : L’opposition togolaise euphorique après la conférence nationale ratée s’attaque au RPT et à ses symboles déclenchant du coup la colère d’EYADEMA. La suite, tout le monde la connaît. Les opposants prennent la clé des champs laissant Kofigoh seul face à EYADEMA qui n’hésite pas à le phagocyter. L’opposition vient de perdre un de ses acteurs : Kofigoh. Premier échec cuisant.


1994 : La courte victoire de l’opposition (CAR-UTD) offre une seconde chance aux opposants togolais, mais la rivalité et l’intérêt personnel eurent raison de cette opposition. Agboyibor décide idiotement de quitter l’Assemblée nationale avec ses 36 députés après la nomination de Edem Kodjo comme PM. Ce dernier est rapidement phagocyté par EYADEMA. Les partielles que son gouvernement organise dans Wawa, Haho et Oti sont logiquement remportées par le RPT qui devient majoritaire. Edem Kodjo est éjecté. L’opposition perd du coup deux de ses acteurs : Agboyibor et Edem Kodjo grillés. Deuxième échec cuisant.


2000 : Gilchrist demande à toute l’opposition de boycotter les législatives. Une grave bévue politique aux conséquences très lourdes. Seul le RPT positionne les candidats à travers le pays. L’assemblée qui sort du vote est monocolore et donne une occasion rêvée au RPT de modifier dans la légalité notre constitution en 2002. Troisième échec que moi je qualifie de volontaire.


2005 : L’Assemblée monocolore avec tous les leviers en main procède tranquillement et règlementairement aux remaniements nécessaires à l’arrivée au pouvoir du fils à la mort du père. Cela ne serait pas aisé si les opposants togolais n’avaient pas commis la bévue de 2000.


2010 : Gilchrist très conscient du mal qu’il a causé au peuple togolais décide de se racheter en mettant de l’eau dans son vin. Il signe alors un accord dit historique avec le RPT et fait entrer l’UFC au gouvernement. Inacceptable ! Rétorquent ses principaux lieutenants qui ont très bien assimilé la leçon du maître : « Ne jamais composer avec le pouvoir RPT ». L’UFC s’éclate. L’ANC naît. L’opposition perd un géant : Gilchrist Olympio. Gil Olympio fait renvoyer 9 de ses anciens lieutenants de l’Assemblée Nationale pour parjure. Quatrième échec.


2012 : Naissance du CST avec pour objectif de renverser les institutions par une révolution. La raison cachée est l’exclusion des 9 délinquants de l’Assemblée. Refus de dialoguer. Refus d’aller aux élections. Naissance de la coalition arc-en-ciel pour contrecarrer les dérives du CST. Au bout du chemin, c’est un échec total car le peuple n’a pas suivi ces aventuriers du CST. Le peuple sait qu’ils luttent pour leurs ventres et non pour lui. Cinquième échec.


2013 : Les leaders du CST, la queue entre les jambes comme un chien apeuré, tirés par les cheveux par la coalition arc-en-ciel, décident en fin d’aller aux élections législatives. L’échec sera sans appel. 19 +6 piteux sièges de députés sur les 91 avec à la prime un chef de file de l’opposition très contesté. Sixième échec.


Mars 2014 : Le voyou et délinquant Fabre, chef de file contesté de l’opposition, « Président élu » en 2010 va à la Présidence de la République pour dire au chef des lieux que c’est plutôt lui qui était élu en 2010. Grande déception dans les rangs des militants qu’il a fait marcher pendant quatre bonnes années. Ce sont ces mêmes militants totalement déçus que ce Fabre a appellé   à marcher une nouvelle fois le 26 avril 2014. Ce sera le septième cuisant échec. Le drogué et voyou Fabre a vu peu de monde ce jour-là.


Le chien aboie, la caravane passe. Restez là à voir le diable partout. Le Togo avancera avec ou sans vous. Bande d'aigris et d’idiots! Un opposant radical est un opposant qui a délibérément choisi de demeurer opposant à vie comme Jean-Marie Le Pen ici en France. Adieu l'alternance.

Parole de Gastard

Commenter cet article