Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Abdel Moustapha

Découvrez l'inforamtion cachée, le fruit d'une longue investigation. Abdel Moustatpha vous livre sans tabou ce que les médias traditionnels vous cachent

Elections présidentielles au Togo : Le candidat Fabre défie le peuple togolais

Publié le 21 Avril 2015 par @Abdel-L'investigateur in Politique, CAP 2015, Elections 2015

FABRE MENACE

Dans une lettre rendue publique le lundi 20 avril 2015, le candidat FABRE,   a, à nouveau, mis en cause le  système de collecte et de transmission des résultats choisi par la CENI.

Il a proféré des menaces lourdes contenant un odieux chantage à la violence et à l’insurrection.

Se faisant, le candidat Fabre montre au monde entier son inaptitude définitive à l’exercice des hautes fonctions auxquelles il aspire et qui hantent ses jours et ses nuits.

Les raisons :

L’évidence criante d’une mauvaise foi. Car le système qui se trouve être l’objet de sa contestation a été validé et adopté en plénière à la CENI en présence de ses trois représentants : Edem ATANTSI, NABOUREMA Bemba et Eusèbe AMELEWONOU.

Non content de mentir pour lui au mépris du sérieux lié au contexte électoral, il se permet de s’exprimer au nom de trois autres candidats sans même les avoir consultés. Ce qui dénote le peu d’estime et de respect qu’il porte à autrui fut-il candidat à la Présidence. Gerry Taama a d’ailleurs publiquement dénoncé cette démarche unilatérale estimant ne pas se reconnaitre ni dans sa forme, ni dans son contenu.

 S’agissant enfin des menaces de violence qu’il ose proférer à l’endroit du processus électoral et de l’ensemble du peuple togolais qu’il offense gravement, le candidat porte atteinte à la dignité de ce peuple et risque d’en courir lui-même ses foudres.

Autant de mépris et d’absence de retenue et de maîtrise de soi qui montrent sans aucun doute combien le candidat FABRE est impopulaire à l’exercice de toutes les hautes fonctions d’autorité.

Crains cher peuple, crains terre de nos aïeux, si jamais un jour improbable, un tel individu embrassait le pouvoir !

 

 

Commenter cet article

@Abdel-L'investigateur 21/04/2015 20:01

ici a été publier la lettre

http://www.anctogo.com/lettre-de-jean-pierre-fabre-a-faure-gnassingbe-13216

@Abdel-L'investigateur 21/04/2015 20:00

Lomé, le 20 avril 2015
Le Président National de l’ANC
Candidat de la Coalition CAP 2015 pour
l’élection présidentielle du 25 avril 2015

A Monsieur Faure GNASSINGBE
Président de la République
Lomé
N° 15- 074/ANC/ PN-SG
Monsieur le Président,
Je voudrais par la présente, vous notifier formellement notre total rejet du système de collecte et de compilation des résultats, imposé à la CENI sous le nom de ‘’SUCCES’’ et considéré par tous, depuis le début, comme un instrument de fraude électorale.
En effet, ce système, également rejeté au Comité de Suivi par les trois autres candidats, s’il est mis en œuvre, sera porteur de réactions violentes et d’affrontements, puisqu’il viole manifestement les articles 101, 102 et 103 du code électoral qui établissent comme base unique de collecte et de compilation des résultats du scrutin, les procès-verbaux comportant à la fois la signature de tous les membres des bureaux de vote et celle des délégués des candidats, avec leurs observations et réclamations éventuelles. A cet égard, je fais déposer les spécimens de signature de mes représentants dans les CELI et dans les bureaux de vote, à des fins éventuelles de confrontation.
Mes représentants à la CENI m’informent avec inquiétude que les membres UNIR à la CENI, refusent d’adopter la procédure de centralisation et de validation des résultats prenant en compte les procès-verbaux des bureaux de vote dûment signés, telle que prévue par la loi.
La composition de la CENI est paritaire et aucune partie ne saurait imposer à l’autre un mode opératoire de centralisation des résultats, au demeurant en marge de la loi.
J’exige que la CENI s’en tienne à la collecte physique des résultats au travers des procès-verbaux des bureaux de vote, conformément à la loi et qu’elle abandonne purement et simplement le mode ‘’SUCCES’’ contesté et rejeté par quatre candidats sur les cinq en lice pour le scrutin présidentiel du 25 avril 2015.
Il est de notoriété qu’au cours des scrutins, les centres de compilation des résultats de l’opposition sont attaqués, les procès-verbaux et le matériel informatique confisqués, les communications téléphoniques et Internet coupées, des localités isolées, l’opérateur privé de téléphonie mobile contraint. Des actes absolument contraires à la transparence et à l’équité que vous clamez partout comme garanties d’un processus électoral acceptable.
Je vous rappelle qu’en votre qualité de Président de la République, garant de la paix sociale, vous ne saurez cautionner encore moins soutenir des faits, des actes, des procédures, des manquements qui appellent à la violence.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, les assurances de ma très haute considération.

Jean-Pierre FABRE