Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Abdel Moustapha

Découvrez l'inforamtion cachée, le fruit d'une longue investigation. Abdel Moustatpha vous livre sans tabou ce que les médias traditionnels vous cachent

Jean Pierre FABRE : la fin d'une carrière politique ?

Publié le 28 Avril 2015 par @Abdel-L'investigateur in Politique, CAP 2015, Togo, Elections 2015

Jean Pierre FABRE : la fin d'une carrière politique ?

 Écoutez cher amis nous ne sommes plus en 90 où vous faisiez avaler tout et n'importe quoi aux togolais. Vous avez pris part à une élection qui a livré ses résultats que vous refusez d'admettre avec un esprit sportif.

Avant même l'élection vous avez annoncé que vous étiez les vainqueurs assurés. Monsieur Eric DUPUY, votre sorcier blanc a même déclaré que l'ANC a déployé 20 000   jeunes sur tout le territoire pour quadriller les 9 000 bureaux de vote. Autrement dit on a un minimum de 02 représentants de CAP 2015 par bureau de vote. Si malgré ces deux représentants, UNIR est capable de bourrer les urnes alors qu'on sait que la population cette fois ci a participé au dépouillement, je crois qu'il serait mieux de fermer boutique. L'ANC ne mérite plus d'exister.

Comment peut-on cautionner l'amateurisme d'un tel parti politique ? Vous avez des  représentants que vous avez lancés partout pour surveiller chaque bureau de vote.

Et malgré cela vous dites qu’il y a eu bourrage d’urne sans être en mesure de le prouver. Le ridicule c’est que vous êtes les seuls à l’affirmer. Il y a eu des observateurs nationaux et internationaux qui ont fait de l’observation sur tout l’ensemble du territoire et leur rapport ne souffre d’aucune ambigüité quant à la régularité du scrutin.

L’ANC est  habitué à la contestation et aujourd’hui elle  avance des arguments qui ne tiennent pas debout. Pour sécuriser les urnes, le candidat de CAP 2015 a mobilisé des fonds environ 150 millions. Le gouvernement a mis à la disposition de chaque candidat 72 millions pour également prendre en charge leur délégué dans les bureaux de vote. Malgré toutes ces dispositions, ces types n'ont pas honte de se tenir devant les caméras pour dire qu'on leur a triché qu'on a bourré les urnes ?

Vous savez FABRE est en train de vous faire un enfant dans le dos. Depuis le 25 avril il a eu les résultats et il connait les tendances générales. Sa cellule de compilation basée en lieu sûr dont nous parlait Eric DUPUY a fait tout le travail et ils sont conscients qu'ils ont perdu.

Après cinq jours si FABRE dit qu’il n’a pas encore les procès verbaux c’est qu’il est un menteur. Même au soir de l’élection (c’est-à-dire le 25 Avril 2015 les grandes tendances était connu dans toutes les CELI car chaque candidat a au moins un représentant dans les CELI)

Il sait qu’il a perdu les élections mais le problème c’est comment justifier cet échec. Alors il faut se trouver un alibi. « On a frauder, on a tricher, je suis le vainqueur » un discours qu’on connait déjà.

Le problème donc de FABRE c’est comment annoncer aux militants surtout à la diaspora qu’il a perdu.  Aux militants c'est très compliqué car ils ont été habitué à avaler un discours radical, un discours qui satisfait à leur attente, un discours du genre on a gagné les élections. Maintenant qu'il apparait clairement qu'il a perdu et même sur le terrain les représentants dans les bureaux de vote son témoins, Fabre se trouve entre le marteau et l'enclume. S'il annonce publiquement qu'il a perdu malgré tout le tapage qu'il a fait à propos de ces élections, c'est le placard assuré car les militants dressé depuis des années par un discours radical, ne lui pardonneront point.

Aussi s'il tient tête à la Communauté internationale notamment les chancelleries occidentale et autres, il grille définitivement une carte jouable à l'avenir. Entre les deux options FABRE hésitait  et a fait trainé volontairement  les choses à la CENI à travers ses représentants qui ont  créent des situations de blocage lors des compilations des résultats. Avec cette stratégie il a réussi à faire perdre 72  heures du temps à la CENI. A chaque procès-verbal, PEDRO et Atantsi hurlaient comme des chiens sur n’importe quoi oubliant que s’il y a des erreurs cela ne pouvait être dû qu’au système de compatibilité manuel adopté suite au rejet du système informatisé.  

Pour  trouver une porte de sortie honorable au candidat FABRE puisque tout le monde savait qu’il a perdu, le gouvernement a sollicité les deux présidents des pays voisins    car la petite honte vaut mieux que grande honte. Mais visiblement cela n’a pas suffit car Jean Pierre FABRE n’a pas compris qu’il est en train de mourir à petit feu.

Sur la toile, ses soutiens sont toujours dans les nuages et voient leur FABRE dans le rôle d’un président de la République. Réactions types des néophytes en politique. L’heure est enfin arrivée pour que ce brave peuple se trouve un vrai homme politique digne de confiance et capable de rassurer tous les togolais pour une vraie alternative politique.

Ecrit et signé Abdel Moustapha. Que ceux dont les cœurs sont remplis de haine et qui les empêchent de faire la bonne analyse se lancent dans les invectives. Je suis habitué. La vérité reste ce qu’elle est quelque soient vos insultes. Nous ne sommes plus en 1990 où vous trompiez facilement le peuple et la communauté internationale. Nous sommes bien en 2015 et on ne peut rien cacher à quelqu’un qui cherche à savoir ! Vive le Togo et que Faure ait plus de courage et d’inspiration pour accomplir son quinquennat au profit de tous. Que tu sois d’UNIR, du CAP2015, de l’ANC de l’ADDI ou du MCD sache que tu as pierre à apporter pour le développement de ton pays. Le Togo c’est ma Patrie.

 

Commenter cet article