Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Abdel Moustapha

Découvrez l'inforamtion cachée, le fruit d'une longue investigation. Abdel Moustatpha vous livre sans tabou ce que les médias traditionnels vous cachent

Présidentielles de 2015: Rien d’alarmant dans le fichier électoral, l’opposition opte pour l’intoxication

Publié le 7 Avril 2015 par @Abdel-L'investigateur in Politique, Elections 2015

Présidentielles de 2015: Rien d’alarmant dans le fichier électoral, l’opposition opte pour l’intoxication

Les experts de l’OIF sont arrivés au terme de leur mission quant au renforcement du fichier électoral togolais. Et à en croire de sources bien introduites, l’équivoque est levée. Le fichier électoral contrairement aux racontars et autres bruits disséminés ci et là par les oiseaux de mauvaise augure de l’opposition, le fichier ne présente pas d’anomalie criarde encore moins criante.

 

Selon un responsable du parti UNIR au pouvoir, qui nous confirme que le parti a déjà signé le projet de rapport "les choses sont désormais remises à leurs places au sujet de cette fameuse histoire du fichier électoral. Rien d'alarmant ni de suggestion de report. Et la publication de ce rapport très attendu va mettre fin à l’intoxication tendant à un éventuel report des élections. Le compteur sera ainsi remis à zéro, les énergies seront orientées vers la campagne électorale et puis le scrutin lui-même".

En vérité, à mesure qu’on s’approche de la date même de la présidentielle fixée pour le 25 avril, les appétits des opposants, surtout radicaux, s’aiguisent. Eux qui avaient juré de faire échouer le processus à défaut de réformes constitutionnelles et institutionnelles, eux qui avaient réclamé d’obtenir le ciel ou la terre avant la tenue de la présidentielle, se retrouvent comme au pied du mur à quelques jours de la date fatidique.

Résultat ? Ces prétendants à la succession de Faure Gnassingbé ne se dessaisissent plus de la moindre occasion qui peut devenir un pain béni. C’est comme cela que la question du fichier électoral a été vite utilisée comme un chou gras par cette opposition, notamment celle regroupée au sein du CAP.

Telle une course de vitesse, ces opposants parcourent d’ores et déjà monts et vallées en forme de pré-campagne électorale et en même temps font leur contre publicité en faisant croire qu’un nouveau report de la présidentielle est acquis grâce aux travaux des experts électoraux de l’OIF. Ceci n’appellerait aucun commentaire n’eut été la démarche biaisée et contre favorable à cette opposition elle-même et la précocité. Le minimum voudrait qu’on attende la publication du rapport des experts avant de se lancer de telle ou telle autre démarche.

Au lieu de réfléchir sérieusement à une stratégie électorale efficace, ils préfèrent s’adonner à l’intoxication creuse et stérile. Tout est question de crédibiliser quelque peu encore leurs actions auprès de l’électorat, mais en se présentant carrément en victime par rapport au problème du fichier électoral.

En fait c’est de la fuite en avant et ils se décrédibilisent. Dans ce sens, une experte électorale ayant longtemps travaillé pour l’Union européenne crève l’abcès en remarquant que : "les opposants en Afrique utilisent souvent cette stratégie pour mettre la pression sur les institutions afin que les institutions craignant qu'on les accuse de parti pris avec le pouvoir essaient de jouer aux équilibristes".

Et c’est là tout le sens de l’agitation actuellement en cours au sein de la classe de l’opposition. Pas plus !

K.y.

Commenter cet article

Carlos Pass 08/04/2015 09:37

Fausse révélation
Mensonge grotesque
Manipulation des consciences et
Abus de la confiance du peuple :
Alberto Olympio doit être traduit devant la Justice pour avoir séduit, trompé et poussé le CAP 2015 à mentir bêtement

Aujourd'hui tout est fini avec les histoires autour du fichier électoral. Les experts ont conclu de la fiabilité après que les représentants de chacun des candidats aient tour à tour validé la consolidation et la vérification apposée.
Il n'est plus question des 300 000 doublons mais 8119. Il n'est plus également question des 30 % du fichier électoral infesté par des irrégularités.
Au finish, OU AU JUSTE ALBERTO OLYMPIO A T-IL TROUVÉ TOUS CES MENSONGES ?
De 3.517. 377 on est est passé à 3. 509. 278.
Le fonds de commerce et toutes les mérites d'expert en informatique vantées sous nos cieux de ce nouvel Olympio tombe à l'eau. A croire finalement que les Olympio nouvelle génération, de Gilchrist à Alberto en passant par koudjo et harry, sont tous des menteurs et manipulateurs patentés.
Ils font toujours croire le contraire de ce qu'ils sont et poussent les esprits faibles à les suivre bêtement, comme l'a fait les cadres du CAP 2015.
Sur juste un échantillon, Alberto avait réussi à identifier 300 000 doublons. Mais aujourd'hui sur tout le fichier, manipulé sens dessus sens dessous par les experts de l'OIF devant un parterre d'informaticiens rompus chargés par leurs partis, 8119 doublons et décès compris ont été signalés.
Triste annonce pour nous tous. Nous qui croyions que Alberto était vraiment un génie, qui avait réussi à craquer un fichier pdf en un simple document manipulable par le togolais lamda.
Il doit répondre devant les juridictions car il a trop menti. Il a façonné un gros délit en poussant cap 2015 à faire du copie-coller. Il a manipulé plus d'un. Il a abusé de nos confiances.
Il faut, pour l'histoire, arrêter ce mesquin qui a réussi à ouvrir la voie à la violence tout au long du processus électoral par ses propos incendiaires sur le fichier.