Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Abdel Moustapha

Découvrez l'inforamtion cachée, le fruit d'une longue investigation. Abdel Moustatpha vous livre sans tabou ce que les médias traditionnels vous cachent

Huit présumés brouteurs interpellés par la Gendarmerie nationale

Publié le 5 Juin 2015 par @Abdel-L'investigateur in SOCIETE

Huit présumés brouteurs interpellés par la Gendarmerie nationale

Huit présumés arnaqueurs opérant sur toute l’étendue du territoire national sont depuis quelques jours dans les mailles de la gendarmerie nationale. Ces arrestations font suite à une enquête menée par le Service de Recherche et d’Investigation (SRl) de la Gendarmerie nationale qui, depuis le deuxième semestre de l'année 2014 a été saisi de plusieurs plaintes d’escroquerie. Ces derniers ont été présentés à la presse lundi dernier dans les locaux de la SRI à Lomé.

Les investigations ont permis de mettre la main sur les nommés

Malika Kougnatéla Dominique alias « Stone », Banatom Alou Alban, Bodé Koura Sébabi alias « David », Gbadegbe Kokou Edem, alias «Anifrani », ' Aledi Tarougué alias « Papson », Kagnaya Akizou, Keloufaye Essodolom et Tabo Aklesso alias « Akila ». lls ont été interpellés respectivement les 21, 22, 23, 26, et 28 mai dernier. Ces arnaqueurs, pour la plupart des repris de justice, en complicité avec certains étrangers, ciblent leurs victimes parmi des personnes naïves qui espèrent légalement améliorer leurs conditions de vie. ll leur est alors proposé des nominations à des postes de responsabilité, soit le recrutement dans les agences de grandes sociétés de la place ou la commercialisation des graines de « Morenga », de lasève « d’Aloes Vera »,des œufs de perroquets ou de statuettes.

Organisés en plusieurs groupes avec des rôles bien précis, les membres du réseau simulent des appels venant de l'étranger et se cachant derrière des pseudonymes et de fausses qualités tels que «le docteur De Souza ou d’Almeida », le fondé de pouvoir de la BCEAO « Lawson Emmanuel », le forestier « Logossou du Bénin », le français ou belge’ « Napoléon », l’ancien chauffeur de Togopharma « Ie vieux Wiyao » ou « Belei Prosper», lancent une arnaque àleurs victimes. Ces escrocs, au préalable, prennent soin de maîtriser dans les moindres détails, les profils de leurs victimes, leur vie de famille, leur milieu de travail, leur religion, leur classe sociale, la profession exercée, leurs amitiés, leurs fréquentations. Ceci afin d’établir une relation de confiance avec ces derniers au cours de leurs échanges téléphoniques qui, le plus souvent, portent des indicatifs de la France, de la Belgique, du Burkina-Faso, du Benin ou du Sénégal ou encore provenant du réseau local Moov. C’est sur ces numéros Moov que, les victimes, à qui ils promettent généralement 20 % des bénéfices réalisés sur l’affaire proposée, transfèrent des fonds exigés à titre de part contributive, de frais de traitement de dossier quand il s'agit de nomination ou de recrutement à un poste ou de redevance pour assurer le convoyage des produits du Bénin ou du Burkina-Faso au Togo en vue de leur exportation vers l’Europe;

Par ces différentes arnaques, ces malfaiteurs sont parvenus à encaisser des sommes d'argent comprises entre 100.000 et plusieurs millions de francs de FCFA. Une fois les fonds transférés, ils rompent tout contact avec les victimes après avoir encaissé l’argent chez le nommé Tabo Aklesso qui met à la disposition du groupe son cybercafé et son agence transfert d’argent « flooz » dont le numéro est le 96 37 02 97. Ce dernier fait débloquer les fonds sans se conformer aux règles qui exigent la présence du bénéficiaire.

Les perquisitions effectuées ont, quant à elles, permis de découvrir en possession des mis en cause vingt-deux téléphones portables, seize kits Togocel utilisés, vingt-sept kits Moov utilisés, un kit Togotélécom utilisé, un kit MTN, un kit Telmo, huit kits Moov non utilisés, un coffre-fort, deux voitures, trois motos et plusieurs dossiers des victimes.

Le directeur général de la Gendarmerie nationale a appelé les populations à la vigilance et à ne pas céder aux promesses alléchantes et mirobolantes de promotion contre rémunération qui ne sont que des formes d’arnaques et de racket. ll a invité toute personne à qui sont proposées ces affaires suspectes et douteuses à signaler les faits aux forces de sécurité.

Essobiyou AMAH ( Togopresse n°9549  du Jeudi 04 jun 2015)

Commenter cet article