Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Abdel Moustapha

Découvrez l'inforamtion cachée, le fruit d'une longue investigation. Abdel Moustatpha vous livre sans tabou ce que les médias traditionnels vous cachent

La lutte démocratique est une lutte qui doit être inscrite dans le temps et non vouloir tout au même moment

Publié le 4 Mars 2013 par Linvestigateurtogolais

La lutte démocratique est une lutte qui doit être inscrite dans le temps et non vouloir tout au même moment

La lutte démocratique est une lutte qui doit être inscrite dans le temps et non vouloir tout au même moment. Les occidentaux sont tous passés par des étapes avant d'arriver au stade où ils sont actuellement. La soif d'un véritable état de droit ne doit pas être confondue avec des positions très radicales. Malheureusement, le constat est amer qu'au Togo certains pensent qu'ils sont les seuls détenteurs des voix et moyens pour aboutir à un État de droit. Je veux nommer le parti ANC avec ses satellitaires. Aujourd'hui, il y a unanimité pour dire que le parti ANC est victime de sa position trop radicale.

Un grand responsable du parti ANC a confié en coulisse à un grand homme politique de ce pays qu'ils sont arrivés à une partie où ils ne peuvent plus se reculer sinon le peuple va les traiter de tous les noms. Cet homme a continué en donnant l'exemple de Gilchrist Olympio qui selon lui n'est que coquille vide aujourd’hui. Il a terminé en disant qu'il veut apporter un changement dans leur lutte mais il a peur d’être rejeté par leurs compagnons de lutte et par le peuple aussi.

Voilà là ou le radicalisme peut amener. Un leader est celui là qui sait donner la direction à suivre quand il le faut et expliquer à ses partisans le pourquoi ce changement. C’est ce qui a manqué au niveau de l'Ufc avec le déchirement qui a conduit à la création de l'ANC

On constate amèrement que l'ANC au lieu de conduire ses partisans est devenu aujourd'hui un otage de ses propres partisans.

Même quand Jean pierre Fabre a envie de raconter le président Faure, il ne peut pas car il a peur que ses partisans vont le traiter de traite ou de vendu. C'est triste là ou l'ANC est arrivé aujourd'hui.

Commenter cet article